La Prévention en MTC

Définition

La prévention est l'art de prévenir afin qu'un déséquilibre, une maladie ne s'installent pas.

Image: Exercices de Taï Chi
La Prévention par le Taï Chi

Elle repose sur l’adaptation avec le milieu mais aussi sur les techniques d'alchimie interne, de nutrition de la vie ou Principe Vital lors des méditations.

L’énergie innée ou ancestrale est le legs ancestral reçu à la naissance, plus ou moins important et qui est ce qu’il est.
En MTC, la prévention consiste à ne pas l’abîmer en l’épuisant inconsidérément, à l’aide des exercices énergétiques et d’une conduite générale conforme à l’énergie du moment.

Premier principe en MTC

La prévention est issue de cette culture millénaire incluant l’homme dans son milieu, entre ciel et terre, qui reçoit des deux, et dont l’organisme doit constamment trouver l’harmonie au cours des variations de l’un comme de l’autre, sur lesquelles il doit s’adapter.

Ainsi cette adaptation permanente est naturellement devenue une véritable prévention des dérèglements, inévitables lorsqu’on néglige cette nécessité, et dus à la non observation de ce principe.

Cette prévention est le premier principe de la médecine Taoïste ancienne. Cette dernière préconise la culture du Principe Vital et l’harmonie avec les lois de la Nature afin de prévenir tout dérèglement et toute maladie.

Pratiques énergétiques

Ainsi ont été développées des pratiques énergétiques telles que le Taï Tchi et le Qi Gong, fondées sur la connaissance de l'univers et de l'homme.

En effet, cette approche énergétique tient compte en premier lieu de la situation de l'homme dans l'univers et que de ce fait, son organisme est soumis à l'environnement.

Il est pris entre les influences telluriques et cosmiques ainsi que dans les variations atmosphériques et cet organisme devra en permanence s'adapter aux changements pour maintenir l'harmonie entre son énergie interne et l'énergie extérieure.

Image: Prévention par le Qi-Gong
Prévention par le Qi-Gong

Cette adaptation perpétuelle va suivre le cycle annuel des saisons où alternent vent, chaleur, humidité, sécheresse et froid. Il y a tout un art de vivre adapté à chaque saison et les anciens éditaient un almanach qui permettait à chacun d’être conforme aux prescriptions mensuelles. La médecine chinoise traditionnelle utilise pour cela (entre autres) les points d’acupuncture saisonniers.

Au Printemps ils aident à réaliser le mouvement de déploiement, de croissance, de sexualité, etc.

A l’Automne ils favorisent la pénétration de l’énergie vers l'intérieur et préparent le retour à une vie calme.

La prévention par l'adaptation

La relation de l'homme à son environnement comprend bien sûr la protection face aux divers climats mais aussi l'hygiène corporelle, alimentaire, respiratoire, les excès et surmenages. Elle tient compte de l'âge, de la profession, de la constitution, du tempérament et du sexe.

Le respect de cette philosophie médicale permet de conserver le potentiel énergétique à l'abri le plus possible des atteintes, de l'économiser et de lui donner une qualité qui se répercutera bénéfiquement sur la santé mais aussi dans le bien-être de la vie.

Observer les rythmes naturels

L’observation des rythmes cosmiques est d’une grande importance pour la prévention des maladies et établir un équilibre alimentaire, car le Qi lié à un moment s’accueille, se réduit ou se renforce par les lois de prescription des saveurs des aliments et des plantes médicinales.

Ce cycle annuel provoque une mise en œuvre plus intense d'une fonction organique particulière à chaque période de l'année.

Afin que cette fonction soit favorisée ou tempérée selon la nécessité, il convient de satisfaire à certaines obligations d'ordre diététique et comportemental ainsi qu’à des exercices physiques.

L'échange ciel-terre du moment étant respecté, l'organisme accordé sur lui, c'est une véritable prévention des dérèglements énergétiques du corps et des maladies qui est effectuée. Avant de se manifester au niveau des organes physiques, la maladie apparaît au niveau de leur fonctionnement énergétique.

Maintenir l'équilibre

Une grande attention est apportée aux attitudes et comportements, car « la paix du cœur entretient le fermeté du yang et rend inoffensives les perversions externes. »

L'équilibre des plans somatique et psychique est signe de bonne santé. La prévention préserve la santé, le Principe Vital, renforce l’énergie défensive, conforte l’énergie nourricière, apaise l'esprit, et évite les excès et surmenages.

Les excès émotionnels, les surmenages sportifs, sexuels, intellectuels, les drogues et les médicaments, les voyages avec changements brusques de climats blessent le Yin et le Yang.
La prévention va permettre d'éviter à une chronicité de s'installer insidieusement.

Toute cette "sagesse" au quotidien évitera tout débordement pathologique plus lourd à gérer par la suite, et procurera la possibilité la meilleure à l'individu de faire face aux événements de sa vie.

Conclusion

La MTC privilégie la prévention des maladies et considère qu'il est très important de traiter avant l'apparition de l'affection. Ce principe essentiel permet d’éviter l’apparition de la maladie et, lors de son apparition, de la maîtriser au cours de son évolution.

La Médecine Chinoise enseigne qu'il est possible de prévenir et de traiter la maladie avant qu'elle apparaisse, c'est ce qu'exprime l'expression « traiter bien qu'il n'y ait pas de maladie ».

C'est une idée essentielle en Médecine Traditionnelle Chinoise.