Comprendre la MTC

Image:

On ne peut comprendre la Médecine Chinoise Traditionnelle si on ne comprend pas la civilisation chinoise d'où elle est issue. L’une et l’autre ont une histoire plusieurs fois millénaires et la Médecine Chinoise Traditionnelle constitue une part importante de l’héritage culturel chinois. Sa pensée, sa conception de l'univers et de l'homme, sa société et son organisation interne, son fonctionnement diffèrent de la civilisation occidentale. La Médecine Chinoise Traditionnelle est intimement liée à l’histoire et au développement de la Chine et de sa culture, bien différentes de l’histoire et du développement de la civilisation occidentale.

3000 av J.C., à Anyang dans le Henan, célèbre pour son site archéologique, la civilisation chinoise, et c’est là toute sa particularité, naquit spontanément sans contact avec les autres civilisations existantes de par le monde.

500 av J.C., au VIe siècle av J.-C, Confucius et Lao Tseu créèrent un humanisme éthique.

Au 1er siècle ap. J-C. le bouddhisme fit des progrès spectaculaires en chine où société, langues et croyances étaient pourtant différentes. Des formes chinoises comme l’école de la Terre Pure et le Chan, naquirent de la tradition mahayana. Au japon, le chan devint le zen.

Une civilisation qui effectue ses propres découvertes

Durant l’Antiquité les penseurs chinois ont contribué à des progès significatifs dans de nombreux domaines. Le premier outil de calcul complexe est l’abaque qui connut diverse formes jusqu’au boulier toujours utilisé de nos jours.

L’astronomie chinoise s’est dévelopée sur plusieurs siècles et s’est souvent montré en avance sur celle du monde occidental. Les premiers catalogues d'étoiles et les premières cartes du ciel, datant probablement du IVe ou du IIIe siècle av. J.-C.. enregistrent un total de 1464 étoiles groupées en 284 astérismes ou constellations.

En physique les recherches sur le magnétisme permirent aux chinois de mesurer avec précision la déclinaison d’une boussole. La boussole est relatée dès le premier siècle av JC et portait le nom de « cuillère-montre sud », alors que le magnétisme figurait déjà au IVe siècle av JC dans l’ouvrage Livre du maître de la vallée du diable où il est inscrit que « la magnétite fait venir le fer, l’attire ».

L’imprimerie à caractères mobiles était connue des chinois dès le IXe siècle alors que l’Occident ne la découvrira qu’au XVe siècle avec les recherches de Johannes Guntenberg.

Le papier le plus ancien connu et découvert en Chine, fait à partir de fibre de lin, serait daté de -8 av JC, sous la dynastie des Han de l’Ouest.

La poudre à canon est généralement reconnue comme ayant été inventé en Chine vers le IXe siècle sous la dynastie Tang.

L’un des aspects les plus remarquables de la civilisation chinoise est l’invention de technologies souvent plusieurs siècles avant leur apparition ou leur transmission ailleurs.

La société

La société se développe elle aussi entre le ciel et la terre, comme l’homme, elle est organisée depuis la plus haute antiquité selon un modèle qui a perduré durant des siècles, a certes subit quelques variations selon les époques mais qui, pour le fond, a conservé intactes ses valeurs. A sa tête l'Empereur « Fils du Ciel » relie le Ciel et la Terre, la verticalité et l’horizontalité, le passé et l'avenir, en gouvernant au centre.

La famille

La famille est la clé de voûte de la société, sa plus petite cellule. Elle est le plus petit modèle social du développement des lois du Ciel. La famille s’organise sur le modèle de l'empire, comme un modèle réduit de la société. Elle le reproduit et s'y conforme dès la plus petite communauté.

L’organisation analogique

L’application du modèle de l’empire à tous les stades de la société produit un système équilibré parfait par l'addition de toutes ces unités. Qu’un déséquilbre survienne à un niveau et c’est l’ensemble qui est menacé.