Les Merveilleux Vaisseaux
QIJING BAMAI

Les Merveilleux Vaisseaux

Image: Les Merveilleux Vaisseaux
Les Merveilleux Vaisseaux

Les « qijing bamai », sont nommés « méridiens curieux » ou « merveilleux vaisseaux » ou encore « huit vaisseaux hors méridiens ». Ces huit vaisseaux sont définis comme un système extérieur à celui des douze méridiens principaux des organes-entrailles.

Ces huit vaisseaux ont pour nom: le Ren Mai, le Du Mai, le Chong Mai, le Dai Mai, le Yinwei Mai, le Yangwei Mai, le Yinqiao Mai, le Yangqiao Mai. Ils ne fonctionnent pas comme les douze méridiens principaux.

Parmi eux il y a deux vaisseaux axiaux primitifs permanents: le Vaisseau Conception (Ren Mai) et le Vaisseau Gouverneur (Du Mai). Leur rôle terminé les six autres vaisseaux primitifs intermittents n'existent plus qu'à l'état de fragments, leur trajets étant empruntés par certains des douze méridiens principaux lors de leur venue.

Ils sont utiles en médecine chinoise autant du point de vue de la théorie énergétique que du traitement.

Le système des huit vaisseaux:
- ne possède aucune référence précise à des organes, entrailles ou tissus, sinon en ce qui concerne les symptômes pathologiques attribués à chacun d'entre eux.
- n'est relié à aucune circulation horaire comme cela est le cas pour les méridiens principaux.
- sur les huit vaisseaux hors méridiens, seuls deux, le Ren Mai et le Du Mai, possèdent leurs points propres. Les six autres empruntent les points des douze méridiens principaux.

Ils sont considérés comme des réservoirs dans lesquels se déverse le trop plein d'énergie qui vient des méridiens principaux. Le Nanjing, vingt-septième difficulté, utilise la comparaison suivante: « La pluie du ciel tombe, les canaux d'irrigation sont pleins, les flots désordonnés mugissent et se déversent dans les lacs ».

Ils renforcent les relations entre les méridiens et ont une action régulatrice sur la circulation de l'énergie et du sang dans les méridiens principaux.

Rôle des Merveilleux Vaisseaux

Ils sont la première trame énergétique et ont un rôle important durant l’embryogenèse, il y circule l’énergie ancestrale. L’équilibre de l’individu dépend de cette circulation.

Ils assurent la liaison entre les méridiens du corps.
Ils permettent la régularisation de l’Energie et du Sang entre le haut et le bas, la gauche et la droite, l’interne et l’externe.
Ils opèrent une dérivation qui permet de palier aux dysfonctionnements d’un méridien, le remplace. Si un méridien et le Merveilleux vaisseaux correspondant ne fonctionnent plus il y a maladie.
Dans leur rôle de réservoir, ils reçoivent ce qui est en surplus dans les autres méridiens, et redistribuent quand il y a un manque dans les autres méridiens.
Ils ont une étroite relation avec les Organes-Entrailles particulières: Cerveau; Moelle Epinière et Utérus.

Un point d’ouverture pour les merveilleux vaisseaux, situé hors des Merveilleux Vaisseaux mais sur les autres méridiens, favorise la circulation dans ce méridien.

Chaque Merveilleux Vaisseaux a un point d’entrée et un point de sortie, et des points constitutifs précis. Les points de croisement sont situés souvent hors du Merveilleux Vaisseaux. Les points de croisement se font entre Merveilleux Vaisseaux Yang et méridiens Yang et entre Merveilleux Vaisseaux Yin et méridiens Yin.

Le point de croisement couple les Merveilleux Vaisseaux:
REN MAI /DU MAI
CHONG MAI/DAI MAI
YIN QIAO MAI/YANG QIAO MAI
YIN WEI MAI/YANG WEI MAI

Le Traitement par les Merveilleux Vaisseaux

Le traitement par les Merveilleux Vaisseaux intéresse l’obstruction du Yin ou du Yang, atténue ou fait disparaître le symptôme simple, mais ne traite pas la cause profonde du syndrome qu’il faut traiter autrement. C’est une méthode de traitement symptomatique. Le traitement des Merveilleux Vaisseaux s’applique à des plénitudes et peu ou pas à des vides.

Ils se puncturent comme les autres méridiens, selon un ordre alternant haut et bas ainsi que gauche et droite.

Les Merveilleux Vaisseaux dans les exercices énergétiques

Les exercices énergétiques les considèrent comme des canaux dans lesquels circule le souffle yang dont les adeptes vont, par la pratique de différents exercices, activer le mouvement.

On retrouve l'importance des méridiens Du Mai et Ren Mai dans les différents exercices énergétiques, car il permettent la connexion entre le Jing et le cerveau. Il s'agit de faire circuler, de diriger l'Essence. Ainsi le corps est revitalisé, le Qi circule harmonieusement et avec aisance.

Ceci permet de transformer le Jing en Qi, le Qi en Shen, et finalement le Shen en vacuité.

"Sang et Souffles dans l'homme vont et viennent en un courant circulaire. Jour et nuit cela n'a de cesse. Dans les livres de médecine on parle de Ren et Du. Il est dit que lorsque l'homme est capable de faire échanger ces deux Mai, la totalité des cent Mai communique".

« Le médecin qui ne maîtrise pas les Merveilleux Vaisseaux ne peut explorer le processus de la maladie, et l'adepte des exercices énergétiques qui ne les connaît pas a du mal à disposer le fourneau et le chaudron.
Le médecin qui maîtrise les huit vaisseaux hors méridiens peut percevoir la signification des douze méridiens et des quinze vaisseaux Iuo.
L'adepte qui connaît les huit vaisseaux hors méridiens peut concevoir la montée et la descente du tigre et du dragon et recevoir la clé du mystère de la femelle obscure ».

Les Merveilleux Vaisseaux dans les textes classiques

Depuis le Huangdi nejiing, Canon interne de l'Empereur Jaune, où se trouvent les premières descriptions de ces vaisseaux, de nombreux ouvrages médicaux en ont étudié les trajets, les pathologies et les traitements associés. Ils sont aussi présents dans bien des écrits taoïstes.

Li Shizhen, médecin réputé du seizième siècle, a compulsé toutes ces oeuvres et écrit le Qijing bamai kao, Examen des huit vaisseaux hors méridiens, pour, comme il le dit lui-même, "Permettre au médecin d'explorer le processus de la maladie et à l'adepte taoïste de disposer le fourneau et le chaudron." Pour chaque vaisseau, il fait donc une étude très précise de son trajet, des conséquences de son déséquilibre et des solutions que l'on peut y apporter. Il innove par rapport à ses prédécesseurs en proposant pour chacun d'entre eux, à l'exception du Ren Mai, un traitement médicamenteux.