Les Méridiens en MTC

Définition

Quand on évoque la circulation de l’énergie, on cite fréquemment les « Méridiens » au sein desquels elle circule. Le terme « méridien » est une traduction approximative de l’expression « Jing Mai » qu’utilisent les chinois pour désigner les voies de circulation de l’énergie.

Image: Les Méridiens en Médecine Chinoise
Les Méridiens en Médecine Chinoise

Méridien désigne en énergétique le vaisseau d’un corps organique (artères, veines, nerfs…) ou le trajet par lequel l’énergie circule dans le corps : les voies de circulation de l’énergie, du sang et du liquide organique qui englobent des tissus superficiels et des tissus profonds.

Ainsi parle t-on en Médecine Traditionnelle Chinoise de réseaux artériel et veineux, lymphatique, nerveux, mais aussi de Merveilleux Vaisseaux, de Méridien Principal, de Méridien Secondaire, de Méridien Divergent, de Méridien de Ramification (Luo), de Méridien Tendino-Musculaire, etc.

Certains étant une réalité objective organiquement avérée, d’autres étant du type de la représentation topographique, comme le sont les méridiens terrestres de longitude qui sont une simple convention arbitraire et théorique.

De l'existence des Méridiens

Bien que la structure matérielle de certains méridiens soit discutée, leurs fonctions physiologiques et leurs applications thérapeutiques sont établies depuis longtemps et confirmées par l’expérimentation.

Si les opinions divergent quant à la nature réelle des méridiens, l'existence objective du système des méridiens en tant que structure de l'organisme dotée d'un substrat matériel est maintenant universellement admise.

Les Méridiens: des voies de circulation

La notion de voie de circulation ne se limite pas à la simple circulation de l’énergie individuelle au sein des limites corporelles. Elle s’applique aussi aux modes de circulation de toute énergie dans l’univers. Ce dernier possède du reste ses propres voies, ses propres courants d’énergie indépendamment de l’existence de l’homme.

Et ces courants concernent tout de même l’homme en ce sens que, trait d’union entre ciel et terre, il reçoit des deux, et que son organisme doit en permanence s’harmoniser, s’adapter sur eux et leurs variations. Un méridien est quelque chose de plus complet que les lignes des livres qui les retracent et qui sont des lignes topographiques de mémoires.

Le réseau d’animation du corps humain

Les méridiens courent principalement dans la profondeur de l'organisme suivant des trajets bien définis.

Les rôles des Méridiens

Les nombreux méridiens et leurs collatéraux s'entrecroisent de long en large dans tout le corps.
Ils relient la surface du corps à l'intérieur, la partie supérieure et la partie inférieure de l'organisme humain, assurent la liaison entre les organes et les viscères, les tissus et les organes, les trois réchauffeurs et constituent un réseau complet de trajets et de ramifications qui recouvrent tous les systèmes (nerveux, lymphatique etc.).

Les méridiens sont les trajectoires de l’énergie guidée par le plan dynamique de Shen. Ils constituent également une voie de circulation privilégiée de l'énergie (défensive, fonctionnelle, quintessentielle, innée ou acquise, saisonnière, des organes-entrailles etc.) mais aussi du sang et des liquides organiques, dont la circulation obéit à des lois particulières, et dont les interconnexions sont complexes. Certains méridiens transportent plus de sang, d'autres plus d'énergie, d'autres des deux également.
Un des premiers rôles des méridiens est d’alimenter et de nourrir tout le corps.

Les méridiens peuvent contenir du sang, des liquides, des influx nerveux, du froid, de la chaleur, bref, tout ce qui peut circuler, comme un réseau routier permet la circulation de tout ce qui peut l’emprunter et de relier les villes entre elles, avec ses différences d'importance et ses liaisons. Les méridiens empruntent des trajets superficiels ou profonds, relient l'interne et l'externe, le haut et le bas, traversent toutes sortes de tissus qu'ils nourrissent et animent.

Les 14 Méridiens et leurs trajets

Le réseau d’animation comporte huit Merveilleux Vaisseaux, douze Méridiens Réguliers ou Principaux des organes-entrailles, et quinze vaisseaux Luo ou Branches Collatérales. L'organisme humain dispose ainsi de quatorze Méridiens comportant des points: les douze méridiens bilatéraux des organes-entrailles, ainsi que les deux vaisseaux axiaux primitifs permanents.

Ces quatorze méridiens possèdent:

  • un trajet principal,(celui représenté sur la plupart des planches illustrant les méridiens)
  • un trajet interne, divisé en plusieurs branches qui relient le méridien aux organes ou l'organe à des zones anatomiques
  • un trajet tendino-musculaire, divisé en plusieurs branches et qui est un élargissement du trajet principal à des zones musculaires et tendineuses
  • un trajet Luo longitudinal qui met en relation un méridien avec un autre méridien, un organe ou simplement une zone anatomique
  • un trajet Luo transversal qui assure l'équilibre Yin-Yang des méridiens organes-entrailles couplés.

Les huit Merveilleux Vaisseaux sont dans la verticalité.
Les méridiens des organes-entrailles sont dans l’interne et l’externe.
La liaison dans la bipolarité se fait par les vaisseaux de communication, les vaisseaux Luo.